LES PREMIERS JOURS

Publié le par Dorian

Apres toutes nos galeres materielles nous voici quand meme en route !

Nous sommes partis le 10 mai du mont Springer sur l'Appalachian trail en direction du nord.

Ahhh, le plaisir de la marche ... Vous me direz, apres avoir parcouru l'aeroport d'Atlanta de long en large, n'importe quel chemin aurait ete super. Et bien oui la nature a toujours cet effet pacificateur sur nous (bon Virginie a un probleme de voisinage avec les souris mais je vous en reparle plus tard ...), et sur tous les gens au long court sur ce chemin.

Je vous fais un petit flash back :

 

Apres trois jours a Atlanta sans voir nos bagages, je me leve le matin en les considerant perdus et donc pret a me battre ! Nous voila en formation de combat a midi pile devant le comptoir de la British prets a en decoudre. Mais apres avoir retourne l'aeroport nous sommes devant ce constat : les bureau ouvrent a 17h pour le depart des vols. La partie est donc remise, nous occupons notre aprem en allant voir le "plus grand aquarium de monde" (il doit y en avoir 100 dans le monde entier a revendiquer ce statut mais bon ..), dont la salle principale est magique. Elle se compose d'un seul et grand mur de plexiglass epais de pres d'un metre et couvrant une surface de 10m sur 20m.

A 17h, nous revoici devant les bureaux de la compagnie bien decides a raler. Nos interlocuteurs sont charmants mais le probleme du sac manquant ne se resoud pas. Une responsable a meme telephone a son mari pour qu il nous prete sa tente ! C'est gentil mais une tente de 3 kg dans mon sac ne rentre meme pas ! Finalement, en bons Francais, on finit par bien raler (apres 4 heures quand meme) et on rencontre le chef supreme (juste avant dieu ...) a 23 heures. Pour faire court, il nous commendera une tente de notre choix, sur un site internet avec sa carte de credit personnelle ! La tente sera la dans deux jours .... plus que deux jours avant de partir ! nous rentrons le soir extenues de ces 7 heures passees a avoir gain de cause, mais tellement heureux de savoir que le reve continue.

 

Nous avons bien du passer encore une bonne 10aine d'heures en plus avec la compagnie pour resoudre les autres problemes (medoc, batons, piquets, couteau, chargeur de l'appareil photo et tout le petit matos ...), mais les gens etaient ouverts et on toujours essaye de trouver une solution. Pour finir on m' explique comment mon bagage s est perdu : comme il n'est pas gros (1m sur 30cm quand meme) il a du rester bloque dans les trous qui bordent les tapis conduisant les bagages !!! Alors il doit y en avoir des milliers ! Enfin le dernier jour nous recuperons la tente commandee sur internet et l'aventure continue.

 

Le depart

Dimanche 10 Mai : nous sommes a l'extreme sud de l'AT (Appalachian Trail), il fait beau et chaud. Pour nous un peu plus quand meme car nous attendons ce moment depuis longtemps et la "pression" se fait sentir. Mais la joie domine ces instants magiques de depart.

La suite est moins romanesque, la marche est une activite assez contemplative ( tout ceux qui disent ca n'ont jamais marche avec Dorian ...   ), la nature ne perd pas de bagages, n'a pas de retard ou tout autre consideration citadine.

Nous attaquons doucement pour ne pas nous blesser (merci Virginie, la voie de la raison) meme si parfois c est vraiment frustrant de ne pas "faire tirer un peu". Alors on profite de la vie et regardons la nature ! nous avons fait une rencontre geniale avec un couple de hiboux ... instant magique ! (des que nous pouvons decharger les photos je vous les montre ! la cle usb n'a pas aime les premieres pluies de l'AT).

Sinon le chemin est tres tres bien trace il est vraiment impossible de se perdre meme sans carte. et l'ambiance est tres particuliere : brouillard, pluie et foret basse mais aussi beau, chaud, foret claire et petite cascade. Ce sont les deux faces que nous connaissons (pour l'instant ) de l'AT.

Nous bivouaquons dans notre tente ou dans des abris ouverts (appeles : shelters). Ils sont tres nombreux tout le long de chemin et toujours tres bien entretenus. Le confort y est sommaire : 3 murs, un toit, un plancher pour dormir, parfois une table dehors et un foyer pour la fambee du soir. Ces shelters sont tres frequentees et permettent de faire beaucoup de rencontres ; non pas humaines mais animales. En effet, les souris se sont appropiees ces endroits et en echange de nettoyer les restes de nourriture, elles y trouvent un logis. Virgine a tout de suite apprecie ces nouveaux compagnons  et s'emplit de joie a l'idee d'un bivouac dans ces endroits .

Voila apres les 5 premiers jours, nous sommes de retour a la civilisation pour une bonne douche et un bon burger !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
chers Virginie et Dorian !Quelle aventure ! bon hamburger et bonne douche !nous lisons le recit de votre periple a Shiraz et a Manou. Ils vous envoie d'ailleurs un gros bisou chacun. bon courage pour la suite !!! et on vous relira dans quelques temps !a bientot,David, Mehra, Shiraz et Manou
Répondre
A
On top of Blood Mountain is a shelter that is home to a skunk.  Well, at least the night I stayed there, he made a visit at 1 a.m.  That was 15 years ago, so he's probably dead by now.  Have a safe journey.  Dorian, I'll bring your table and chairs so you have a nice place to eat your food.
Répondre
E
Mon virginou, quel bonheur d'avoir de tes nouvelles!! dans quel cauchemar t'es tu embarquée??? c'est de la folie, pas de bagage, de la pluie, des souris.... je pense très fort à toi dans la jungle urbaine de Lyon dans mon appart également habité par quelques malicieuses souris..... hé bah oui on est presque dans la même galère, la marche en moins, le confort en plus!! je te fais plein de gros bisous et te souhaite bon courage pour la suite!!!!ps : Dorian, ne nous épuise pas Virginou hein, on veut la récupérer en forme!!
Répondre